2ème édition de la Montée avec Elle

J’ai proposé au Comité Départemental Handisport Haute-Saône, de tenir un stand toute la journée afin de proposer aux sportifs engagés dans les diverses épreuves de la 2ème édition de la Montée avec Elle, des séances de dynamisation et de relaxation avant et après les courses.

C’est ainsi que j’ai eu l’occasion et le plaisir de faire la connaissance du Handbiker Macumba Sarr et de l’accompagner sur l’épreuve de la montée de la Planche des Belles filles, col mythique du Tour de France.

Macumba Sarr, 38 ans, est un athlète sénégalais qui vient de Dakkar. Engagé dans la légion étrangère durant 8 années, il fut victime d’un accident tragique en mission, en 2008, et se trouva invalide. De nature sportive et avec un mental d’acier, il se mit au handbike en 2017 et intégra l’équipe de France Handisport.

Habitué aux circuits plutôt plats et au climat chaud, la montée de la Planche des Belles Filles était pour lui un réel défi. C’est ainsi que je lui proposai de lui faire une dynamisation Psycho-physiologique personnalisée (DPP), issue des Techniques d’optimisation du potentiel (TOP), afin de le préparer physiquement et mentalement à l’épreuve à laquelle il allait faire face. Il n’avait aucune idée de ce qui l’attendait, car il s’était inscrit le matin au départ, sans reconnaissance du circuit !

Il accepta avec curiosité en précisant « oui, oui, je veux bien essayer, mais juste une minute, parce qu’après il faut que je m’échauffe ! ».

La DPP consiste à un échauffement physique de la tête aux pieds sur des rythmes respiratoires bien précis, à réaliser trois fois de suite, avec une projection mentale de l’action à préparer.

Je commençai donc par l’échauffement de la tête. Dès le premier exercice, il fut surpris par la puissance de l’échauffement et me demanda de poursuivre.
L’échauffement a duré 20 minutes ! Macumba était bien échauffé, motivé à bloc, prêt à tout donner.

Et il a tout donné ! Sous une pluie battante du début à la fin avec une arrivée à 4°C, Macumba a relevé le défi et son classement (5ème) est un exploit au vu des conditions météorologiques et du dénivelé inhabituel.

Il explique « J’ai puisé dans mes réserves mentales et physiques pour tenir le coup. Ce fut très dur, mais je suis fier d’y être arrivé. Je me suis surpassé. Je pense que la dynamisation qu’on a faite ensemble m’a vraiment aidé. »
Il était tellement ravi, qu’il a accepté de tester aussi la relaxation psycho-physiologique personnalisée (R3P) toujours issue des TOP, avec d’autres handbikers. Comme pour la DPP, il a trouvé la technique très intéressante et efficace pour se détendre.

Le courant est tout de suite passé entre lui et moi. J’ai été impressionné par sa capacité respiratoire, touchée par sa sagesse, sa curiosité (prêt à tester des « trucs ») et sa vision de la vie.

Macumba est une belle personne comme je les aime : rayonnant, solaire, enthousiaste, …
Nous nous sommes donnés RDV pour préparer ses prochaines grandes compétitions en février et en mars, où là il bénéficiera de séances de préparation mentale complète.